Annalisa Giannella

Officina

Née en 1949 en Italie, Annalisa Giannella, dotée d’une Maîtrise en Sciences politiques, débute en octobre 1972 une carrière dans les Institutions européennes. Pendant 22 ans, elle travaille dans les domaines de la protection de l’environnement et du marché intérieur. De 1994 à février 2002, elle devient directrice de la Politique de Sécurité et Défense. Le Président Valéry Giscard d’Estaing la désigne ensuite Secrétaire général adjoint de la Convention Européenne. Un an plus tard, après une participation aux négociations de l’UE avec l’Iran sur le programme nucléaire, Annalisa Giannella est nommée Commendatore della Repubblica Italiana et, en 2006, Chevalier de la Légion d’Honneur de la République Française. 

Parallèlement à cette brillante carrière, Madame Giannella a toujours cultivé un intérêt pour l’art et l’architecture. Depuis plus de trente ans, elle collectionne, avec son mari, Ole Petersen, des œuvres d’art moderne et contemporain. 

En 2013, après la cessation de ses fonctions européennes, elle fonde avec son époux OFFICINA, une asbl dont l’objectif est de promouvoir l’art contemporain. Leur maison aux Etangs d’Ixelles est aujourd’hui à disposition des artistes pour des expositions et des résidences.

 

Cedric LIENART de JEUDE

Eeckman Art & Insurance | Sotheby's

Cédric Liénart de Jeude, titulaire d'une maîtrise en économie, a toujours été fasciné par l'art. Son talent propre est de manier aussi bien les ficelles du monde des affaires que celles du monde de l’art contemporain qui l’attire particulièrement depuis une vingtaine d’années. Une implication rare qui lui a valu les postes les plus recherchés dans ces deux mondes souvent entrelacés.

Monsieur de Jeude a d’abord travaillé comme conseiller immobilier pendant 20 ans. Cette solide expérience de gestion, additionnée à sa passion artistique, lui ouvre ensuite les portes de Sotheby Belgique dont il devient le CEO. Aujourd’hui, il cumule les tâches de vice-président de Sotheby Belgique & Luxembourg et de directeur adjoint d’Eeckman Art & Assurance. Il est également membre de nombreux conseils d'administration d'organisations impliquées dans l'art. Avec son épouse Cookie, il collectionne des œuvres d’art contemporain, passion qu’il cultive assidûment depuis 1989, date de son premier achat : une œuvre de Gerhard Richter représentant une bougie ; œuvre dont la destinée sera très prolifique par la suite.

 

Dominique Dosogne

Commune d’Uccle

Dominique Dosogne est architecte et urbaniste, suite à un parcours académique dans le secteur: ESA Saint-Luc en option urbanisme ; l’ULB pour suivre les cours d’aménagement du territoire et urbanisme, option environnement ; et enfin Saint-Luc Liège en architecture et développement durable.

Madame Dosogne a travaillé dans le secteur public en tant que chercheur à l’Institut d’urbanisme et d’aménagement du territoire (IUAT) de l’ULB comme responsable du projet de plan régional d’affectation du sol, puis elle a œuvré en tant qu’attachée au cabinet du Ministre Hervé Hasquin puis ceux des secrétaires d’Etat Eric André et Willem Draps jusqu’à l’adoption du PRAS.

Dans le secteur privé, Madame Dosogne a fait valoir son savoir et son expérience notamment auprès d’ARTIM-sa pour la coordination des projets de rénovation de l'Eco-centre de l’Ancienne école vétérinaire d’Anderlecht, l’assistance du MO et le suivi des projets d’architecture et coordination des procédures de permis d’urbanisme, environnement et patrimoine. Enfin elle a rejoint l’équipe des architectes du service d’urbanisme de la commune d’Uccle.

 

Marc Cools

Commune d’Uccle

Marc Cools est né à Etterbeek en 1956. Après des études d’ingénieur Commercial à Solvay, il devient d’abord fonctionnaire au Ministère des Finances et conseiller financier. Ensuite Monsieur Cools endosse la charge de député du parlement bruxellois de 1989 à 2004 et de Vice-Président honoraire du parlement bruxellois de 1999 à 2002. Dés 1990, il officie comme conseiller communal et Premier Echevin à Uccle. Il est chargé de l’Urbanisme, de l’Environnement, du Logement, de la Rénovation Urbaine, des Propriétés Communales et de la Gestion du Personnel.

Depuis 2004, il est aussi Président de l’Association de la Ville et des Communes Bruxelloises (AVCB), administrateur de Citydev et de l’Intercommunale Brutélé.

La vie politique de ce Bruxellois infatigable se double d’une carrière dans l’écriture avec des livres traitant autant de philosophie morale, que du défi bruxellois, du libéralisme et, enfin, de la pratique politique en tant que telle, avec le dernier opus publié en date : « La politique, pourquoi et comment ? », 2009, éditions Racines.

 

Marianne Hoet

Experte en art contemporain

Après une carrière de Senior Private Banker dans les banques Général, Fortis MeesPierson et à la Société Générale, c’est en 2008 que Marianne Hoet rejoint les bureaux bruxellois de Christie’s en tant que spécialiste en art d’Après-guerre et en art contemporain. Rapidement elle joua un rôle prépondérant dans l’équipe au niveau des relations internationales de la plus grande maison de vente aux enchères du monde. Forte de cette expérience et de ses nombreuses responsabilités, Madame Hoet est nommée en 2008 Directrice Internationale chez Christie’s, en charge de la section art d’Après-guerre et art contemporain pour l'Europe du Nord, en mettant l'accent sur e développement des affaires en Belgique, aux Pays-Bas, en Allemagne, en France et en Suisse. Elle occupe se poste jusqu'en octobre 2016.

En tant que membre du comité exécutif de ce département, Marianne Hoet apporte une compréhension profonde et une connaissance passionnée du monde de l’art européen de 1945 à nos jours. 

 

Olivier Dwek

Architecte

Olivier Dwek, d'origine britannique, est né à Bruxelles en 1970. Une passion précoce pour les arts visuels l'a amené à étudier à l'Académie des Beaux-Arts, avant d'entrer dans la Faculté d'architecture de l’ULB Horta en 1990. D’abord apprenti chez Art & Build, le jeune et prometteur architecte a été en charge de grands projets dès 1997. Trois ans plus tard, Olivier Dwek ouvrait son propre cabinet d'architecture, au coeur de la capitale européenne.

Depuis lors, Monsieur Dwek a travaillé sur une vaste gamme de constructions : du secteur résidentiel privé haut de gamme à de gigantesques projets publics (avec la Région wallonne notamment), que ce soit en Belgique ou à l'étranger. Libre dans son expression, il a conçu des boutiques prestigieuses comme celle de Louis Vuitton ; des galeries et des centres d‘art ; des rénovations d’usines ; des lofts.

Au niveau des arts plastiques, Olivier Dwek aime cultiver le dialogue entre œuvres d’art et ses espaces purs, lumineux et minimalistes.             

 

Pauline Haon

Christie’s

Pauline Haon a étudié la gestion culturelle à l’IHECS, l’art et la photographie à la Cambridge School of Visual and Performing Art et a fait une maîtrise en économie internationale à la KUL Leuven.

Sa brillante thèse de maîtrise a porté sur un sujet on ne peut plus pertinent dans le monde actuel de l’art : " L'évolution du marché de l'art secondaire après la crise financière ".

Un bagage théorique solide qui, avec un intérêt intense pour l’art et des expériences à l’Affordable Art Fair, l’ont menée à se joindre à l’équipe bruxelloise de Christie’s en 2014, où elle officie aujourd’hui comme spécialiste en art d’Après-guerre et en art contemporain.

 

 Xavier Deleplanque

CAD

Xavier Deleplanque est licencié et agrégé en Histoire de l’Art et Archéologie (Section Art Contemporain) de l’Université Libre de Bruxelles.

Aujourd’hui, il multiplie les activités d’éducation à l’esthétique et à l’art.

Monsieur Deleplanque est en effet professeur à l’Institut Supérieur St Luc; professeur à la Cambre en Arts visuels ; au CAD Bruxelles (une école privée en architecture d’intérieur et publicité);  et aux Amis Belges de l’Université Hébraïque de Jérusalem.

Mais ce passionné d’art sous toutes ses formes ne s’arrête pas là. Il est aussi conférencier auprès de musées et diverses associations culturelles et organisateur-responsable de voyages culturels axés sur la découverte du monde contemporain (l’urbanisme, l’architecture, les musées et collections) et ce, tant en Europe qu’aux Etats-Unis.

 

Isabelle Anspach 

Musée van Buuren

Isabelle Anspach a étudié à l’Athénée Royale d’Uccle 1. C’est vers les langues qu’elle se tourne d’abord à l’ISTI, pour ensuite pénétrer le monde de l’art à l’aube des année 80, à l’ULB, où elle obtiendra sa licence avec mention. Très rapidement, Isabelle Anspach acquiert une expérience de terrain en travaillant pour la galerie Bernard Cats à Bruxelles. Formation qu’elle complétera par une année à la galerie Elisabeth Franck jusqu’en 1987. Mais son implication la plus personnelle s’exprimera dans la création d’un atelier d’histoire de l’art pour enfants. Une passion de partage et d’éducation qu’elle vivra 17 ans jusqu’en 2004.

Vient alors la consécration d’un travail patient et assidu : Madame Anspach devient la conservatrice du Musée Alice et David van Buuren, ce petit bijou Art Déco à Uccle.

La villa, construite dans le style de l’École d’Amsterdam, est un musée vivant. Mobilier rare, tapis, vitraux, sculptures et tableaux de maîtres s’y trouvent encore aujourd’hui à leur emplacement d’origine, dans l’intimité d’une demeure pleine de souvenirs. L’impressionnante collection de tableaux du Musée van Buuren couvre cinq siècles d’histoire de la peinture. Un univers où Isabelle Anspach évolue comme un poisson dans l’eau !

 

Joanna Hasson

Art In Town

Joanna Hasson est d'origine suisse et a suivi des études de sciences politiques à King's College London. Elle entreprend en 2008 une carrière en communication et relations publiques, d'abord à Londres chez Couper & Partners, puis, ces 5 dernières années, chez Hill + Knowlton Strategies à Bruxelles. Elle possède une grande expertise en affaires européennes, lobbying et communication interne et externe, et a conseillé de nombreuses compagnies internationales telles que Novartis, Adidas, Accenture ou la Croix Rouge.

C'est en levant les yeux et en observant l’architecture des maisons bruxelloises, et surtout leur face cachée, que Joanna a pris conscience du nombre de toiles vierges à exploiter.

Avec cette vision d’embellir et de dynamiser la ville, Joanna décide de mettre à profit son expérience et de lancer Art In Town.